Comment éviter les poils incarnés ?

plus-long-poil-incarne-barbe.mp4

Beaucoup de femmes connaissent ce problème particulièrement pénible : les poils incarnés, en particulier sur les jambes et le maillot, ce qui n’est guère esthétique en été, puisque cela provoque souvent de petits boutons rouges très difficiles à faire partir. Je ne vous propose pas ici de solution miracle, mais en tout cas une solution pour les atténuer petit à petit. Armez-vous de patience, les résultats ne seront pas visibles du jour au lendemain certes, mais vous en obtiendrez surement !

Il faut d’abord vous raser les jambes pour que tous les poils repoussent au même rythme et c’est à partir de là que l’on va s’attaquer à eux ! Personnellement, une fois rasée, j’extirpe les poils qui poussent sous la peau avec une petite aiguille (mais seulement pour ceux qui sont visibles, inutile de vous charcuter !)

Deux jours environ après le rasage (quand les poils commencent à repousser en fait), je gomme mes jambes quotidiennement avec le savon Nuxe exfoliant (le seul que j’ai trouvé efficace, car les gels gommant ne sont pas assez puissants), afin de « décoller » tous les poils qui sont en train de pousser. J’insiste surtout sur les mollets et le maillot, parties sur lesquelles les poils incarnés adorent se glisser !

Après chaque gommage, j’applique une crème sur mes jambes pour bien les hydrater (personnellement, j’utilise Body Silk de Dove, mais je suppose que n’importe quelle crème fait l’affaire). Sur le maillot, j’utilise la crème Kératosane d’Uriage contre les callosités des pieds (ne riez pas !), car elle a pour but de rendre la peau plus fine, donc au bout d’un moment les poils ont tendance à sortir plus facilement.

Pour chaque épilation, je ne vous conseille pas de vous raser, sinon vous allez ressembler à un yéti. En ce qui me concerne, j’alterne le rasage et l’épilation électrique ou à la cire. Vous constatez que ce travail est un peu fastidieux, mais on s’y fait, et je vous assure qu’au bout d’un moment, il y aura des améliorations, donc soyez patientes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *