Être barbu sera-t-il toujours à la mode en 2017 ?

Être barbu sera-t-il toujours à la mode en 2017 ?

Cela fait plusieurs années que les barbes et les barbus sont revenus à la mode. Il n’est en effet pas rare de voir des stars, telles que Brad Pitt ou David Beckham, exhiber leurs magnifiques barbes. C’est un look qui permet d’affirmer sa virilité. De plus, contrairement à ce que l’on a pu entendre, elle est totalement hygiénique, à condition d’être bien entretenue. Il existe d’ailleurs de nombreux produits pour l’entretenir, notamment des shampoings à barbe, des huiles essentielles ou des baumes à barbe. A cela, il faut ajouter tout le matériel pour la couper ou la tailler, dont la lotion avant et après rasage, le baume de rasage, une tondeuse à barbe ou un rasoir. Il faut donc prévoir un budget conséquent pour avoir une belle barbe.

La barbe à travers l’Histoire :

Au fil de notre Histoire, la barbe a été tantôt à la mode, tantôt décriée. Par exemple, Charlemagne, bien qu’imberbe, était généralement représenté avec une barbe abondante, au point d’être surnommé l’Empereur à la barbe fleurie. Cette barbe symbolisait avant tout la sagesse et la puissance d’un homme. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir le Dieu Chrétien représenté avec une très longue barbe. Par contre, lors du règne de Louis XV, le port de la barbe était plutôt mal vu et arborer une barbe négligée à la Cour assurait à son propriétaire de recevoir les moqueries de ses membres. Enfin, lors du Second Empire, la barbe devient un accessoire de séduction indispensable. Guy de Maupassant va même jusqu’à considérer qu’un homme sans barbe n’est pas vraiment un homme.

La barbe de nos jours :

Lors de l’éclosion du phénomène hipster, le port d’une barbe fournie permettait d’exprimer sa différence et son refus de se conformer aux normes. Cependant, l’ampleur pris par ce phénomène fait que le port de la barbe est en train de devenir une norme. Cependant, même si elle a de nombreux détracteurs, cette mode n’est pas prête de s’éteindre totalement. En 2017 et lors des années suivantes, le port de la barbe diminuera légèrement, mais il faudrait de nombreuses décennies pour qu’il disparaisse totalement. Cependant, ce qui risque de changer est le type de barbe que les gens porteront. Alors que la longue barbe fournie était à la mode il y a quelques années, on lui préfère maintenant une barbe de trois jours soigneusement taillée.

En conclusion :

Lors de toutes les époques, la barbe a été au centre des débats. Parfois adulée, parfois critiquée, elle était autrefois synonyme de sagesse et de virilité. Depuis le Second Empire, il s’agit également d’un atout physique indéniable et de célèbres séducteurs s’en servaient pour attirer leurs conquêtes. Il n’est pas constaté que maintenant, les barbus n’hésitent pas à consacrer du temps à leur entretien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *