Le rasoir souffre de la mode de la barbe

Le rasoir souffre de la mode de la barbe

Depuis l’éclosion du phénomène hipster, le port de la barbe est redevenu populaire. Mais si cet effet de mode fait le bonheur des barbiers et des entreprises cosmétiques, qui proposent de nombreux produits pour prendre soin de sa barbe, ce n’est pas le cas des fabricants de rasoirs, qui ont vu leur chiffre d’affaire baisser de manière importante. Ces derniers ont dû trouver des solutions, ce qui est notamment le cas de l’entreprise Bic qui a décidé de s’attaquer à un nouveau marché.

La nouvelle stratégie de Bic :

En effet, afin de conquérir de nouveaux marchés, l’entreprise Bic a décidé de sortir deux nouveaux modèles de rasoirs jetables. La grande particularité de ce modèle est que vous ne les trouverez pas en grande surface, mais sur Internet. Vous devrez en effet connecter sur le site Internet bicshaveclub.com et vous les procurer via un abonnement de 5 ou de 9 Euros. Bien que les ventes sur Internet ne représentent que 1% des ventes totales de rasoirs, cette stratégie suit la tendance actuelle qui consiste à acheter des produits domestiques sur Internet. Par exemple, Amazon, le géant américain de la vente en ligne propose de livrer des couches pour les bébés ou des croquettes pour chiens à des dates précises et à des prix défiant toute concurrence. A ce jour, environ 6 000 personnes se connectent quotidiennement sur le site bicshaveclub.com.

Big Moustache, le leader du rasoir sur Internet :

Cependant, Bic n’est pas le leader de la vente de rasoirs par abonnement sur Internet. En effet, la start-up parisienne Big Moustache s’est déjà imposé depuis quatre ans. Cependant, le site Internet a bien failli disparaitre à la fin de l’année 2016 pour cessation de paiement. Ils ont été sauvés par Sia Partners, un cabinet de conseil, qui a réglé ses dettes avant de leur offrir 500 000 Euros contre 33% de son capital. Big Moustache parvient maintenant à prospérer grâce à ses abonnements à 2,50 Euros, mais également grâce à ses ventes de savon et de mousses à raser. Pour preuve, M. Gueugnier, le fondateur de Big Moustache, espère terminer l’exercice avec un chiffre d’affaires d’1,5 Millions d’Euros.

En conclusion :

L’essor de la barbe et l’apparition du phénomène hipster n’a pas profité à tout le monde. En effet, si les barbiers et les fabricants de cosmétiques se sont frottés les mains, les fabricants de rasoirs se sont retrouvés confrontés à de grosses difficultés. C’est pour remédier à ces difficultés que l’entreprise BIC a décidé de lancer des formules d’abonnement sur Internet. Pour une somme de 5 ou de 9 Euros, elles permettent de conquérir un nouveau public. Big Moustache existe depuis quatre ans et demeure le leader de la vente en ligne de rasoirs par abonnement

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *